"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

Penthésilée

Heinrich von Kleist – Thibaut Wenger

26/03 > 06/04

© Christophe Urbain

Avec Cécile Maidon, Nelly Latour, Julia Le Faou, Fanny Cuvelier, Olindo Bolzan, Mikael di Marzo, Louis de Lavassière, Nicolas Patouraux, Marie Bruckmann, Pauline Gillet-Chassagne, Hugo Favier

Penthésilée est la reine des Amazones. Cette tribu guerrière exclusivement féminine obéit à une loi ancestrale qui interdit de choisir son partenaire. Il doit être vaincu au combat avant une union dont l’unique but est de donner naissance à un enfant. Mais Penthésilée tombe amoureuse d’Achille, le grand héros des Grecs dans la Guerre de Troie… Comment concilier un désir qui fait perdre pied et la volonté d’être fidèle aux règles que l’on a choisi d’incarner ? Au-delà de l’acte de résistance posé par une femme face à la rigidité des systèmes, Thibaut Wenger et son équipe souhaitent questionner cette exigence folle et charnelle qui peut braver tous les interdits religieux et humains.

Calendrier
Mardi 26 mars à 20h30
Mercredi 27 mars à 19h30 + Rencontre à l’issue de la représentation
Jeudi 28 mars à 20h30
Vendredi 29 mars à 20h30
Samedi 30 mars à 20h30
Mardi 2 avril à 20h30
Mercredi 3 avril à 19h30
Jeudi 4 avril à 13h30 + Rencontre à l’issue de la représentation
Vendredi 5 avril à 20h30
Samedi 6 avril à 20h30

À partir de 16 ans

Pour aller plus loin…
>>
Projet Penthésilée à la classe (article en cours de rédaction)
>> Dossier pédagogique en cours de rédaction
>> En partenariat avec la Librairie Tropismes, le Théâtre Océan Nord vous propose des ouvrages en lien avec le spectacle et la saison avant et après chaque représentation.

« Ce soir par permission spéciale, Penthésilée, pièce canine. Personnages : des héros, des roquets, des femmes. L’héroïne déchire celui qu’elle aime, et le dévore, poils et peau, jusqu’au bout. » C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public. Son écriture est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Kleist souffle en moi comme une vessie de cochon, pour reprendre les mots de Kafka. Je me retrouve avec un plaisir particulier et une drôle d’évidence dans cette matière qui tient de l’acte magistralement manqué, dans la mauvaise foi de cette héroïne morcelée, empêtrée dans les fils de son existence, qui comme souvent chez Kleist devra accepter de tout perdre pour être sauvée. Thibaut Wenger

Texte Heinrich von Kleist/ Mise en scène Thibaut Wenger / Scénographie Boris Dambly / Costumes Claire Schirck / Création lumières Mathieu Ferry / Musiques et création son Grégoire Letouvet et Marc-Antoine Perrio – Geoffrey Sorgius / Assistanat à la mise en scène Hugo Favier /  Traduction Eloi Recoing et Ruth Orthmann

Production Premiers Actes / Coproduction Théâtre Océan Nord, la Coop asbl / Soutiens Cocof – Fonds d’acteurs, Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, Centre des Arts scéniques, Spedidam