"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

Penthésilée

Heinrich von Kleist – Thibaut Wenger

26/03 > 06/04

Avec Cécile Maidon, Nelly Latour, Julia Le Faou, Fanny Cuvelier, Olindo Bolzan, Mickaël di Marzo, Louis de Lavassière, Nicolas Patouraux, Marie Bruckmann, Pauline Gillet-Chassagne

« Ce soir par permission spéciale, Penthésilée, pièce canine. Personnages : des héros, des roquets, des femmes. L’héroïne déchire celui qu’elle aime, et le dévore, poils et peau, jusqu’au bout. » C’est ainsi que Kleist (1777-1811) livrait sa Penthésilée au public. Son écriture est un extraordinaire mobile pour le jeu, tout à la fois puissante et fragile, sublime et dérisoire, exigeant la viande des acteurs, un emportement véritable et de soudaines absences insaisissables, somnambuliques et monstrueuses. Kleist souffle en moi comme une vessie de cochon, pour reprendre les mots de Kafka. Je me retrouve avec un plaisir particulier et une drôle d’évidence dans cette matière qui tient de l’acte magistralement manqué, dans la mauvaise foi de cette héroïne morcelée, empêtrée dans les fils de son existence, qui comme souvent chez Kleist devra accepter de tout perdre pour être sauvée. Thibaut Wenger

Texte Heinrich von Kleist/ Mise en scène Thibaut Wenger/ ScénographieBoris Dambly /costumes Claire Schirck/ Création lumières Mathieu Ferry/ Création son Grégoire Letouvet –Geoffrey Sorgius/ Assistanat à la mise en scène Hugo Favier/  Traduction Julien Grac

Production Premiers Actes Co-productionThéâtre Océan Nord, la Coop asbl Soutiens Cocof –Fonds d’acteurs, Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, Centre des Arts scéniques, Spedidam