Je pense que le théâtre est l’art de se confronter à l’altérité et aux risques qu’elle implique nécessairement - Koffi Kwahulé

Je pense que le théâtre est l’art de se confronter à l’altérité et aux risques qu’elle implique nécessairement - Koffi Kwahulé

The Soft Parade

Anna Solomin – Gaspard Dadelsen

Résidence : 14 > 19 mars 2022

Sibylle Cabello

“Quoiqu’on trouve, parmi les manifestant·es, des gens de tous les âges, l’énergie de la protestation est sans aucun doute adolescente. Dans ce feu brûle quelque chose de juvénile et de vital.”

Paul B. Preciado (2016) Athènes – Chronique Libération, aussi présente dans Un
appartement sur Uranus : Chronique de la traversée (2019), Paris – Grasset.

Trois jeunes vivent en périphérie d’une ville, iels ont passé l’âge des aires de jeux et pourtant iels s’y donnent rendez-vous. Un soir de printemps, leurs discussions et leurs jeux prendront la tournure d’une révolte comme un moyen d’expression et de défense face à une société qui ne leur accorde que très peu d’espace. Ensemble iels nous invitent à prendre part à leur douce parade comme une ôde à la jeunesse d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Mise en scène, écriture et production Anna Solomin, Gaspard Dadelsen – Interprétation Anaïs Aouat, Pénélope Guimas, Nicolas Payet – Scénographie Sibylle Cabello – Création Sonore Barbara Juniot – Composition Musicale Maxime Pichon – Costumes Rita Bellova – Lumières en cours..

Soutenu par : Le Corridor, Un Futur pour la culture, Le Théâtre de la Montagne Magique, La Chaufferie Acte-1, La FACT (en tant qu’artiste associé·es), La Cocof, Pierre de Lune et le Théâtre Océan Nord.