×

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

Saison: 2011/2012

Woyzeck

Georg Büchner / Thibaut Wenger

08 > 16/06


Spectacle programmé dans le cadre des 30 ans du Théâtre Océan Nord

Représentations à 20h30

sauf dimanche à 18h et mercredi à 19h30

Pas de relâche sur ce spectacle

Woyzeck : une sensibilité contre l’ordre du monde

Le garçon soldat Franz Woyzeck vit de petits travaux misérables et étranges. Coiffeur du capitaine, il accepte pour nourrir son enfant illégitime et Marie, la mère du petit, de se soumettre à des expériences médicales : depuis des mois, il ne mange plus que des petits pois. L’équilibre fragile de sa santé physique et psychique se rompt lorsqu’à la fête du solstice, Marie se laisse séduire par un jeune tambour major. Rongé par une jalousie qu’entretiennent ses chefs, Woyzeck achète un couteau rouillé et, par une claire nuit de pleine lune, entraîne Marie dans la forêt.

Dans cette pièce inachevée de Georg Büchner, des langues de toutes espèces se heurtent et luttent pour nommer le monde– gauches, savantes, lyriques, baroques...
Woyzeck est une force, fusse celle du faible, frappée par les arcanes de la régulation sociale.

Considéré comme l’un des monuments de la littérature allemande, "Woyzeck" (1836) est une pièce en forme de fragments laissée inachevée par son auteur, mort à 23 ans du typhus.

Nous nous en emparons en suivant le mouvement de l’écriture. Alors que la première ébauche, cadrée sur le drame amoureux, nous laisse imaginer un crime passionnel, les deux autres courbes, en suspens, prennent la mesure du mécanisme social de la pulsion intime. Mais aucun tribunal n’aura le temps de se pencher sur la responsabilité du sujet-objet, quand l’avenir ne signifie rien.
En écho à l’écriture de Büchner, nous jouons en « Baragouzeck », créole urbain imaginaire inspiré par la langue vive et heurtée des participants aux ateliers que nous avons animés cette saison dans le quartier.
Thibaut Wenger


WOYZECK : Les ateliers

Woyzeck, les chuchotements de la marge. Un colloque international.

Des ateliers menés tout le long de la saison par Thibaut Wenger et Adeline Rosenstein en parallèle à la création du spectacle "Woyzeck", en partenariat avec des associations du quartier d’Océan Nord.

— > Présentation le samedi 16 juin à 16h30 au Théâtre Océan Nord.

Crédit photo : CYRUS PÂQUES

La frontière entre normalité et marginalité, entre intégration et rejet ou discrimination est mouvante, comme nous le savons.

Quelle erreur faut-il éviter, de quelle aide faut-il se passer, pour ne pas basculer, d’un seul coup, dans le camp des gens louches, des suspects ?

Les ateliers ont mis en contact des adolescents (asbl "Darna"), des apprenants des cours d’alphabétisation au "Gaffi" et à "Inférences" et des comédiens. En atelier, ils ont abordé les problèmes que le public des associations rencontre dans le quartier : le logement précaire, le sentiment d’insécurité face aux autres communautés, la méfiance entre les groupes d’immigrés…

Woyzeck, le mec bizarre, l’innocent qui finit par commettre un crime, leur servait d’exemple.

Le psychologue Luc Van Huffel de l’association d’accueil de personnes sans-abri "Nulle Part Ailleurs" et le sociologue Jean-Michel Chaumont, tous deux spécialisés dans l’écoute des chuchotements de la marge, les ont rejoints pour raconter aux participants en quoi leur travail consiste.

La présentation de ce travail est une restitution des moments les plus émouvants des rencontres. Elle prend la forme d’un colloque international décalé où les rôles sociaux sont inversés.

Avec : Abdelati Aboulkir, Ali Aboulkir, Yasmina Bouaïta, Esther Chaumont, Jean-Michel Chaumont, Inas Duqueh, Léa Drouet, Anne Ferret, Pierre Lorquet, Ahmed Maghouz et Adeline Rosenstein. Et avec les voix des femmes extraordinaires qui n’ont pas pu les accompagner jusque sur la scène.

Le résultat de ce projet WOYZECK s’inscrira dans le cadre de journées de Rencontres d’Ateliers qui auront lieu les 9-10-16 et 17 juin 2012. Lors de ces journées, le Théâtre Océan Nord ouvrira également ses portes au CREAHM de Liège, au Centre de Jour César de Paepe, au Comité de la rue Vandeweyer.


"L’Assassin habite au 21" est un projet de pièce radiophonique proposé dans le cadre de ces WE de Rencontres par Brice Cannavo.

Sa diffusion aura lieu le dimanche 17 juin à 17h au Théâtre Océan Nord et sera accompagnée d’une rencontre avec les usagers et personnel encadrant de la structure psychiatrique dans laquelle le projet a été réalisé.

Seront donc présents :

-  Alfredo Olivera nouveau directeur du Service d’Aide à la Vie Sociale Cadet et fondateur de La Colifata. Première radio en milieu psychiatrique créée à Buenos Aires (Argentine).

-  Colette Laury fondatrice de Radio Citron. Petite sœur parisienne de La Colifata.

-  Certains des usagers ayant participé à la réalisation de l’Assassin habite au 21.

L’objet de cette rencontre en plus de présenter la pièce radiophonique et d’échanger avec le public sera d’aborder les questions de la place de la création radiophonique en milieu psychiatrique ainsi qu’une ouverture sur la situation actuelle de la psychiatrie dans notre société.

Téléchargez le programme des deux Week-ends de Rencontres d’Ateliers


Lecture de LENZ de Georg Büchner les 14 et 15 juin à 22h30 (entrée libre)

Une lecture que Thibaut Wenger porte seul, en toute intimité, face à un petit nombre de spectateurs à la suite des représentations de "Woyzeck".

Je me suis procuré ici toutes sortes de notes intéres- santes sur un ami de Goethe, un malheureux poète nommé Lenz, qui a séjourné ici en même temps que lui et qui est devenu fou écrit Büchner à sa famille en octobre 1835, en exil à Strasbourg sous une fausse identité.

Le 20 janvier 1778, au terme d’une longue marche à travers les Vosges, le poète Jakob Lenz, alors âgé de vingt-sept ans, épuisé et dénué de tout, frap- pait à la porte du pasteur Oberlin, à Waldersbach, pour lui demander hospitalité et soins. Par le filtre de son imaginaire, Georg Büchner fit de la course folle de ce personnage étonnant le miroir de ses peurs, de ses démissions, et l’une des histoires les plus troublantes de la littérature moderne.

Lenz, Georg Büchner, Editions Vagabondes, traduction Georges-Arthur Goldschmidt.

L’équipe

Mise en scène Thibaut Wenger Scénographie et costumes Claire Schirck et Raffaëlle Bloch Lumières Florent Jacob Chansons Grégoire Letouvet Sons Geoffrey Sorgius Stagiaire mise en scène Joséphine de Weck Avec Fabien Magry, Berdine Nusselder, Marcel Delval, Nathanaëlle Vandersmissen, Freddy Sicx, Olindo Bolzan, Matthieu Besnard, Laetitia Yalon et les enfants Vinciane Bonnafoux ou Rémi Goebeert.

Une coproduction Théâtre Océan Nord - Festival Premiers Actes. Avec le soutien de la Fédération Wallonie – Bruxelles - Service du théâtre, de la COCOF, de WBI, du Ministère de la Culture / DRAC Alsace, de la Région Alsace, de la Ville de Mulhouse, de la Spedidam, et de l’Adami. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National. Un accueil en résidence au Centre d’interprétation du patrimoine de Lichtenberg.

Les images
La presse

Nouvelles

Depuis le mois de mai dernier, le Théâtre Océan Nord est partenaire du label United Stages, une initiative de plusieurs acteurs du monde culturel belge (francophone et néerlandophone) qui s’engagent à mener des actions de solidarité au profit des demandeurs d’asile, des réfugiés et des sans-papiers. Par des récoltes de fonds, des opérations de sensibilisation de nos publics et des initiatives citoyennes, nous souhaitons utiliser toutes les forces vives des arts vivants pour porter un changement positif. C’est dans ce cadre que nous organisons, à l’occasion des représentations du spectacle Nos gestes quotidiens ne sont que déclarations d’amour enflamées, une RECOLTE DE FONDS au profit de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés. Nous proposons donc à nos spectateurs qui le souhaitent de payer leur entrée au spectacle à concurrence de 5, 10 ou 15 euros. Une urne à la billetterie vous permettra de déposer votre don. Merci pour votre générosité envers les plus démunis.

SAINT-NICOLAS viendra rencontrer les enfants du quartier le vendredi 8 décembre prochain. Pour connaître le programme complet de cette activité, cliquez-ici.

Les habitants du quartier se mobilisent pour notre théâtre !! Ils ont lancé une PÉTITION adressée au cabinet de la ministre Alda Greoli pour l’inviter à soutenir notre institution et ainsi préserver son rôle de cohésion sociale dans le quartier ! Vous voulez, vous aussi, signer cette pétition, cliquez-ici !.

Bravo à tous les gagnats des PRIX DE LA CRITIQUE 2017 et en particulier à Jasmina Douieb qui a remporté le prix de Meilleure mise en scène avec Taking Care of Baby.

  • Théâtre Océan Nord
  • Rue Vandeweyer 63
  • Schaerbeek
  • Bruxelles, 1030
  • Reservation: 02/2167555
  • Administration: 02/2429689
  • Tarif plein: 12 euros
  • Tarif réduit (chômeur, sénior): 7,5
  • Tarif hyper réduit : 5 euros
  • Participation à Article 27 et Arscène 50
PNG - 4.5 ko

Le Théâtre Océan Nord est subventionné par la Fédération Wallonie-Bruxelles- Service du Théâtre. Il reçoit en outre l’aide de la COCOF - Service de la Culture

Newsletter

×