"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

On m’a donné du citron, […]

Laetitia Ajanohun

Dimanche 25/11 > 20:30 [Gratuit – Réservation obligatoire] – Grande Salle
On m’a donné du citron, j’en ai fait de la limonade

Elle s’appelle Aminata
Celle qui est digne de confiance
Elle s’appelle aussi Soumbou
Celle qui fut désirée par son père et par sa mère
Et encore elle s’appelle Souwata Soudou Baba
De toute la famille paternelle c’est toi la plus belle.
Elle vient de l’Ouest de l’Afrique plus précisément de Niamey, la capitale du Niger.
Il y a 5 ans, elle a déserté Niamey pour Bruxelles.
Un exil choisi et joyeux.
Et pourtant dès le début une césure.
Une sensation étrange d’être deux comme si une part d’elle était restée et une autre part était partie. Cela a duré trois ans. Trois ans à naviguer entre le « je » d’ici et le « je » de là-bas
Et puis le 23 mars 2016, tout à coup, en elle une impasse, et le besoin urgent de trouver un chemin de traverse. Partir une fois encore, partir, rentrer autre et autrement ?

Qui est Laetitia Ajanohun?
Laetitia a été formée en Belgique, à l’IAD, en tant que comédienne Très vite l’envie, l’urgence d’écrire et de mettre en scène se sont manifestées en elle, tout comme le désir d’arpenter des ailleurs. Elle se met, alors, à élaborer des projets et à jouer dans des créations à Bruxelles mais aussi à Montréal, en France, à Berlin, à Cologne ainsi que dans différents pays de l’Afrique francophone (Burkina-Faso, RDC, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal,…) Elle travaille, entre autres depuis 5 ans, comme comédienne, collaboratrice artistique ou metteure- en-scène dans la compagnie française Les Bruits de la Rue dirigée par Dieudonné Niangouna (Shéda au Festival d’Avignon in et en tournée en France, Hollande et Argentine, Le Kung-Fu en tournée en France et en Allemagne, Nkenguégi à la Mc93 et en tournée en France, Hollande et Allemagne, Costume ou demi Dakar au Festival des francophonies en Limousin et à Africologne, Antoine m’a vendu son Destin/Sony chez les chiens au Théâtre de la Colline, Tanztheater International Hannover,…). Elle a écrit plus d’une dizaine de textes de théâtre : La Noyée (L’Harmattan), Les mots sont manouches (Lansman), Le Décapsuleur (Passage(s)). Ce dernier a été lu au Festival d’Avignon-in en 2017 dans le cadre des lectures RFI. Elle vit aujourd’hui à Paris.

Avec Aminata Abdoulaye Hama, Aurélien Arnoux, Samuel Padolus / Régie générale Pierre-Jean Rigal