"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

"Notre tâche (ou bien tout le reste sera pure statistique et affaire d’ordinateur) est de travailler à la différence." Heiner Müller

Myriam Saduis avec la collaboration d’Isabelle Pousseur

16/11 > 23/11 et 07/12 > 09/12
Myriam Saduis © Marie-Françoise Plissart

Avec Myriam Saduis et Pierre Verplancken

Elle a occupé toute la scène de mon enfance et de mon adolescence, cette folie maternelle. Mon père se tenait là, comme flouté, comme ces négatifs photographiques que ma mère n’avait pu se résoudre à jeter. Il est vrai : elle l’avait refoulé aux frontières, ce spectre, cet étranger, dont elle avait voulu effacer jusqu’au nom.

Ce monologue en duo, plein d’images et de chansons, dit le refus de se laisser briser. La brisure fait place à l’enquête, et l’enquête ouvre au monde. Les petits mondes et le grand Monde sont ici tout emboîtés : colonisation des peuples, des corps des fils, des corps des filles. Mais rien ne peut en faire taire le récit : vif, documenté, millimétré.

Teaser du spectacle

Calendrier
Vendredi 16/11 – 20:30
Samedi 17/11 – 17:00 + Rencontre avec les artistes en présence de Seloua Luste Boulbina
Dimanche 18/11 – 15:00
Mardi 20/11 – 20:30
Mercredi 21/11 – 19:00 + Rencontre avec les artistes
Jeudi 22/11 – 13:30 + Rencontre avec les artistes
Vendredi 23/11 – 20:30
Jeudi 06/12 – 19:00
Vendredi 07/12 – 20:30
Samedi 08/12 – 20:30 + Rencontre avec Aminata Abdoulaye Hama, Edoxi Gnoula et Myriam Saduis à 15h
Dimanche 09/12 – 13:30 + Rencontre avec la psychiatre-psychanalyste Alice Cherki
Grande Salle – Durée : 1h30


Vendredi 07/12 – 20:30
Samedi 08/12 – 20:30 + Rencontre avec Aminata Abdoulaye Hama, Edoxi Gnoula et Myriam Saduis à 15h
Dimanche 09/12 – 13:30 + Rencontre avec la psychiatre-psychanalyste Alice Cherki
Grande Salle – Durée : 1h30

Conception et Ecriture Myriam Saduis  / Collaboration à la mise en scène Isabelle Pousseur / Conseillers artistiques Jean-Baptiste Delcourt, Magali Pinglaut / Construction Virginie Strub / Création lumières Nicolas Marty / Création Son Jean-Luc Plouvier / Création image Joachim Thôme / Création costumes Leila Boukhalfa / Ingénieur son et régisseur vidéo Florent Arsac /Mouvement Nancy Naous / Collaboration dramaturgie Valérie Battaglia / Diffusion Sabine Dacalor

Production
 Théâtre Océan Nord / Coproduction Défilé / la Coop asbl Soutiens Fédération Wallonie-Bruxelles – Service Théâtre (CAPT) / Shelterprod / Taxshelter.be / ING / Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge

Site internet de Myriam Saduis

Pour en savoir plus
Il y aurait largement eu de quoi y laisser des plumes : un père invisible, une mère qui sombre dans la folie, une occultation familiale d’une part de ses origines tunisiennes, une omerta dans toutes les langues – français, italien, mais surtout pas l’arabe, langue interdite. Depuis ses 5 ans pourtant, dès qu’elle a su lire en fait, Myriam Saduis mène l’enquête. Quand sa mère lui répétait : « Tu n’as pas de père », elle y puisait le feu de la recherche. « Ces mots me semblaient totalement à vérifier, puisque j’étais là ! », rapporte Myriam. Au fil des décennies, elle découvrira que l’histoire de ses parents croise l’histoire du monde. L’amour puissant puis la violente rupture entre sa mère française et son père tunisien ont partie liée à la grande histoire, celle de la colonisation de l’Afrique du Nord, celle de l’indépendance de la Tunisie en 1956, celle d’enjeux géopolitiques qui ne sont pas de froides statistiques mais modifient profondément l’existence de millions d’humains – dont la sienne. C’est cette dimension universelle qui l’a décidée à porter à la scène le récit de son enquête, digne d’un roman d’aventures, avec son lot égal de drôlerie rocambolesque et de larmes ineffaçables.
Extrait de l’interview du Journal N°79 – Laurent Ancion